Cover

Datacenter pérenne pour la municipalité de Krimpenerwaard

DATACENTER PRINCIPAL

Le premier datacenter de la municipalité de Krimpenerwaard se situe à Bergambacht. « Aujourd’hui, nous proposons 500 lieux de travail à partir de ce datacenter. En pratique, nous en utilisons entre 350 et 400 en moyenne par jour », déclare Marco Lingen, Responsable systèmes et applications de la municipalité de Krimpenerwaard. « Ce datacenter héberge également toutes les données de la ville. Nous avons choisi délibérément d’héberger toutes les données en interne pour des raisons de confidentialité. Après l’inauguration de cette installation à Lekkerkerk, celle de Bergambacht servira de site de secours. » Le nouveau datacenter de Lekkerkerk offre un équipement moderne et des techniques de pointe. « C’est la raison pour laquelle ce site sera désormais notre datacenter principal. Étant donné qu’il est placé dans le même bâtiment que notre département TIC, nous y avons accès plus rapidement, ce qui en simplifie la gestion. »


ALL IT ROOMS

Lors des étapes préliminaires de la planification, l’éventail des équipements, fournisseurs, techniques de refroidissement et combinaisons de ces dernières, s’est avéré très large. Henk Verveer, Conseiller en automatisation pour la municipalité de Krimpenerwaard, explique : « pour nous, il n’était pas possible de faire un choix avisé entre tous ces produits, car nous ne connaissons pas suffisamment le marché. Ce n’est tout simplement pas notre travail. Nous avons finalement confié ce projet à All IT Rooms qui a répondu à notre appel d’offres basé sur l’offre la plus avantageuse économiquement. Cette formule exige que le fournisseur propose la solution la plus adaptée au cahier des charges et au budget fixé. Nos exigences concernaient la disponibilité, la sécurité et la redondance. Nous avons principalement étudié l’approche proposée, les résultats, les fonctionnalités et l’exhaustivité de la solution. »


LA MEILLEURE SOLUTION PAR RAPPORT AU BUDGET FIXÉ

Ainsi, l’offre la plus avantageuse économiquement ne satisfait pas uniquement aux critères de prix, mais aussi aux critères de qualité, par rapport au budget fixé. « Nous permettons aux fournisseurs de réfléchir avec nous. Par exemple, l’un des fournisseurs peut proposer une solution à laquelle nous n’avons pas pensé, en pensant que nous pourrions bénéficier de ses avantages. Il peut ainsi inclure cette solution dans son offre, à condition qu’elle n’excède pas le budget prévu », affirme Henk Verveer. « En conséquence, nous avons profité d’options supplémentaires par rapport à ce que nous avions demandé au départ et à ce que nous avions espéré. Par exemple, nous disposons aujourd’hui d’une allée chaude fermée, option que nous n’avions pas envisagée auparavant au vu de notre budget. »


REFROIDISSEMENT BASÉ SUR LES RANGÉES

Le datacenter de Lekkerkerk offre deux rangées d’armoires de serveurs Minkels, sur lesquelles repose le système de refroidissement. Ces rangées forment une allée chaude, qui est fermée par une verrière et une porte coulissante. « Cette disposition permet une bonne circulation de l’air dans le datacenter. L’air chaud est aspiré à partir de l’allée chaude, puis l’air froid est rediffusé dans le datacenter », explique Marco Lingen. « Le choix d’un système d’allée chaude répond au besoin d’une solution pérenne pour la ville. L’allée chaude permet un refroidissement durable et efficace d’un point de vue énergétique », déclare Ronald Kok, Directeur d’All IT Rooms. « De nombreux acteurs proposent un système de refroidissement en surcapacité. Cette solution ne satisfait cependant pas aux exigences d’efficacité énergétique. Si, par exemple, le système de refroidissement fonctionne à 10 % de sa capacité maximale, il ne sera jamais efficace énergétiquement, ce qui est valable aussi pour l’alimentation sans interruption (ASI). De plus, cette surcapacité exige un investissement initial important, ce qui peut être évité en évaluant la capacité nécessaire de manière appropriée. »


UN CALCUL EXACT DE LA CAPACITÉ NÉCESSAIRE

L’entreprise All IT Rooms a recueilli un grand nombre de données issues des autres datacenters, qu’elle surveille en temps réel. Ronald Kok explique : « c’est la raison pour laquelle nous avons pu déterminer la capacité de refroidissement que nécessitaient des datacenters similaires situés dans d’autres municipalités, et l’évolution de la demande en matière de capacité au fil du temps. Ces données montrent que dans de nombreux cas, la capacité de refroidissement nécessaire diminue avec le temps au lieu d’augmenter, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Après tout, le matériel informatique consomme de moins en moins d’énergie. Nous avons donc choisi une capacité de refroidissement initiale de 10 kW qui peut être modulée. Nous pouvons surveiller le datacenter en continu et en temps réel. Lorsque, par exemple, la température augmente de manière imprévue ou un problème d’alimentation apparaît, nous sommes immédiatement prévenus. Nous pouvons également conseiller les clients de manière proactive par rapport aux opérations de maintenance et mesures préventives pour éviter les pannes. »


AUJOURD’HUI OPÉRATIONNEL

Le datacenter de la ville de Krimpenerwaard est opérationnel depuis avril 2016. « La prochaine étape consiste à travailler sur le transfert des fonctions de notre premier datacenter à Bergambacht vers la nouvelle installation de Lekkerkerk. Cette opération est gérée par nos soins », affirme Marco Lingen. « Nous avons choisi délibérément de laisser de l’espace libre dans le datacenter. Si nous souhaitons augmenter sa capacité, nous pourrons facilement ajouter une technologie de refroidissement, des serveurs ainsi que d’autres équipements. »



Logo

placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder placeholder